Jérôme Boutillier

Baryton
Brief info

D’abord pianiste, Jérôme Boutillier effectue une formation musicale complète aux CRR de Rueil- Malmaison et Boulogne-
Billancourt, où il obtient ses 1er prix de piano, FM, musique de chambre et accompagnement, jusqu’au CEFEDEM Bourgogne où il décroche un Diplôme d’Etat de professeur de piano en 2008. Fort d’une expérience pianistique acquise en master-class et concours internationaux, il se tourne au fur-et-à-mesure de ses années d’études vers l’accompagnement des chanteurs, si bien qu’en septembre 2008 il débute le chant lyrique dans la classe de Blandine de Saint-Sauveur au CRR de Boulogne-Billancourt. En septembre 2011, il est admis au Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt dans la classe de Blandine de Saint-Sauveur où il obtient le DNSPM de Chant Lyrique en juin 2014. Ces études supérieures furent l’occasion pour lui d’explorer et de découvrir son répertoire, et de travailler en scène et en master-class au contact d’artistes reconnus (Dalton Baldwin, Lawrence Dale, José van Dam, Ruggero Raimondi et Jean-François Lapointe).
C’est à l’occasion de séjours Erasmus en Autriche (Eisenstadt) en 2011 et en Allemagne (Weimar, Berlin) que Jérôme s’éprendra de l’art du Kämmersänger, qu’il s’applique depuis lors à servir comme une deuxième vocation, et plus récemment encore à travers la configuration très salonnarde et toute particulière du chanteur qui s’accompagne lui-même en récital, dans des cycles entiers de lieder ou de mélodies françaises.
C’est ainsi qu’en mars 2014 il débutera dans le rôle de Figaro dans Le Barbier de Séville de Rossini mis en scène par Alain Garichot. Jérôme fera ses débuts sur les scènes nationales et à l’Opéra de Massy dans Chimène ou le Cid de Sacchini avec le Concert de la Loge (Julien Chauvin), et à l’international avec Carmen au Grand Théâtre de Genève (Morales), La Cenerentola (Dandini) en Grèce (Syros), Tarare de Salieri (Urson) au Theater an der Wien avec Les Talens Lyriques de Christophe Rousset.
En 2019, c’est dans l’hexagone qu’on l’entendra : Saint-Etienne pour Dante de Godard (Bardi) et Cendrillon d’Isouard (Alidor), puis retour au Théâtre des Champs-Élysées avec Maître Péronilla d’Offenbach (Corregidor, Bridoison) ; Sigurd de Reyer à Nancy, La Reine de Saba de Gounod à l’Opéra de Marseille et Dialogues des Carmélites mis en scène par Olivier Py au Théâtre du Capitole de Toulouse, enfin avec Zurga dans Les Pêcheurs de Perles de Gounod à l’Opéra de Toulon.
Plusieurs prises de rôles marquantes sont annoncées pour les saisons à venir : Faust de Gounod (Valentin), Hamlet (Hamlet) d’Ambroise Thomas, Don Giovanni de Mozart (Leporello) à Québec, Iphigénie en Tauride de Gluck (Oreste) et Roméo et Juliette (Capulet) à l’Opéra-Comique ainsi qu’un début en 2021 dans Carmen au Royal Opera House de Londres.
Au disque, on le retrouvera dans plusieurs parutions en 2019 et 2020 aux éditions du Palazzetto Bru Zane (Le Tribut de Zamora de Gounod, Maître Péronilla d’Offenbach, Phèdre de Lemoyne, Psyché de Thomas, La Carmélite de Hahn) ainsi que chez le label APARTE (Raoul Barbe-Bleue de Grétry, Tarare de Salieri).
Il est régulièrement l’invité de festivals internationaux tels que le Festival Pablo Casals de Prades, le Festival Barokk de Trondheim (Norvège) ou encore le Festival of the Aegean (Grèce), Rolandseck (Bonn) avec Elena Bashkirova au piano ou encore le Festival Radio-France de Montpellier.
Jérôme Boutillier est artiste ADAMI, nominé Révélation Classique aux Victoires de la Musique 2016 et compte parmi les effectifs de la nouvelle troupe de l’Opéra-Comique, où il chante le rôle de Gaveston dans La Dame Blanche de Boeildieu.

ThemeREX © 2020. All rights reserved.